Améliorez votre expression orale en allemand en 10 étapes!

 

Vous apprenez l’allemand depuis quelques mois, 1 an, 5 ans? Le vocabulaire, les déclinaisons, l’ordre des mots? Tout cela, vous le connaissez bien. Mais vous bloquez encore et toujours sur le même problème: savoir parler à l’oral en allemand.

Et je voudrais tout de suite vous rassurer: non, vous n’êtes pas sous-doué ou incapable… Parler à l’oral, c’est l’exercice le plus difficile quand on veut apprendre une langue et l’allemand plus spécialement… Je vous ai donc préparé 10 étapes à suivre pour améliorer votre allemand oral.

1. Prenez confiance en vous

Avant de se lancer, il faut faire un travail sur vous même, c’est indispensable. C’est à dire qu’il faut absolument vous défaire d’un grand nombre d’a priori qui encombrent l’esprit:

« Les français sont nuls en langue… »

« J’ai toujours été mauvais en allemand à l’école… »

« J’ai eu une mauvaise expérience lors de mon dernier voyage en Allemagne… »

« Mon accent, c’est une catastrophe… »

Je pourrais continuer cette liste d’affirmations que l’on aime bien entendre et se répéter… Il faut impérativement toutes les oublier.

Essayez plutôt de vous sentir comme un enfant de 3 ans qui apprend à parler et qui n’a aucun complexe s’il fait des fautes: le plus important pour lui, c’est de se faire comprendre, de n’importe quelle façon…

2. Laissez votre « ego » de côté

Chacun d’entre nous a un « ego » plus ou moins développé. Quand on veut parler une langue étrangère, il faut l’oublier, le laisser à la maison.

Souvent, quand on parle une langue:

  • On se trouve ridicule.
  • On pense que notre accent est déplorable.
  • On a honte des fautes que l’on fait.

Mais qui pense tout cela? Nous-même ou plutôt notre « ego »…

…mais pas la personne avec laquelle on parle…

Voyez vous même: la dernière fois que vous avez parlé dans la rue à un étranger qui ne parlait pas parfaitement français? L’avez vous trouvé ridicule, idiot, incapable? Je ne pense pas… et vous avez peut-être même été content de rencontrer quelqu’un qui faisait l’effort de s’adresser à vous en français! Et pour les allemands, c’est la même chose: ils sont contents quand ils s’adressent à un français qui parle allemand et pas seulement anglais!

 

3. Ne soyez pas trop exigent

Quand on parle allemand à l’oral, il faut rester simple:

Faites des phrases courtes, ne soyez pas obnubilé par la grammaire, les articles, les déclinaisons.

Il faut essayer au début de préférer la fluidité de votre langage à la perfection. Ce n’est qu’avec le temps que vous allez repérer les fautes qui reviennent souvent et que vous allez essayer de les améliorer.

Si vous êtes d’un niveau déjà assez avancé en allemand, vous vous sentez peut-être frustré: vous connaissez déjà le subjonctif 2 et vous butez encore sur la conjugaison de l’auxiliaire HABEN au présent quand vous parlez allemand. Et bien, c’est normal et il faut être patient!

Ne soyez pas perfectionniste… Ne cherchez pas à trop bien faire…

Dans les 3 premières étapes, vous avez fait un travail sur vous-même, pour en quelque sorte « dédramatiser » le fait de devoir parler en allemand ! Voyons maintenant comment vous pouvez vous entraînez à l’oral.

 

 

4. Entraînez vous tout seul

Aucun musicien ne viendra jouer sur scène sans s’être préparé auparavant! Et bien, c’est la même chose pour parler allemand: il ne faut pas penser que cela va venir tout seul. Seules les personnes qui parlent leur langue maternelle parlent sans penser, ou presque!

Cela s’entraîne! Et d’abord tout seul. La première personne avec qui vous pouvez parler, c’est vous, tout simplement!

Parlez-vous, lisez des textes à haute voix, répétez des phrases que vous entendez, chantez !

Il faut que la langue devienne naturelle dans votre bouche.

A FAIRE:

Essayez d’intégrer l’oral le plus souvent possible lors de vos séances d’allemand:

Vous faites un exercice de grammaire: et bien lisez-le tout haut. Vous apprenez du vocabulaire: faites une petite phrase avec chaque mot.

Entraînez vous à faire des exercices où vous devez répondre oralement. Vous pouvez par exemple aller voir ici ma petite vidéo pour vous entraîner à vous présenter. Je suis également en train de créer une formation d’entraînement à l’oral à utiliser dans de nombreuses situations de la vie quotidienne.

Vous pouvez également essayer de vous enregistrer. Je sais que c’est pour certains assez « terrorisant » d’entendre sa propre voix… Je vous encourage cependant à dépasser ce stade, à laisser à nouveau votre « ego » de côté (nous revoilà à l’étape 2!). En effet c’est un excellent moyen de s’autocorriger et ainsi d’avancer.

 

5. Parlez via une application comme italki

Après vous être entraîné tout seul, il faut rapidement trouver le moyen de dialoguer avec quelqu’un d’autre.

Un bon moyen pour cela , c’est de passer par une application comme italki. Ce genre d’application vous permet de trouver un interlocuteur avec lequel vous dialoguez via Skype par exemple. C’est un bon début pour parler à quelqu’un en allemand. En effet, vous parlez à quelqu’un qui est prêt à vous aider, qui en a le temps, c’est très précieux!

Vous verrez que cela fonctionne très souvent comme un échange: un natif allemand voudra bien vous aider si vous l’aidez vous même à améliorer son français.

Je vous invite à aller voir ici ce très bon article qui vous explique comment s’entraîner à parler via Internet.

Maintenant que vous vous êtes entraîné seul et via Internet, vous allez passer à l’étape suivante: parler pour « de vrai » à des amis allemands, dans la rue en Allemagne, etc…

 

6. Choisissez un interlocuteur et une situation adaptés

Sachez repérer et choisir les situations où vous serez le plus à l’aise: il est par exemple difficile de parler au téléphone, sans contact visuel. Ou bien de parler avec plusieurs personnes dans un bar bondé avec une musique de fond très forte…

Privilégiez au début le dialogue avec une seule personne dans une ambiance calme !

 

parler allemand

Ne commencez donc pas par les situations les plus difficiles: cela peut être très frustrant et vous laisser de mauvais souvenirs… Allez-y petit à petit!

Vous vous sentirez également plus en confiance si vous parlez avec une personne qui vous est sympathique!

Evitez de parler avec quelqu’un qui vous fait peur ou qui vous impressionne!

7. Préparez vous à un dialogue spécifique

Si vous vivez en Allemagne, vous serez amené à avoir des dialogues bien spécifiques:

Que vous alliez chez le médecin, faire des courses ou bien faire réparer votre voiture, vous n’utiliserez pas le même vocabulaire.

A FAIRE:

Préparez vous à ces situations. Apprenez le vocabulaire de base dans le domaine en question, renseignez vous sur les usages spécifiques à cette situation. Tout cela dans le but d’être le plus à l’aise possible.

Bien sûr, vous ne pourrez pas tout savoir et tout comprendre mais sachez un minimum de notions que vous devrez forcément utiliser. Préparez et répétez vos éventuelles questions pour ne pas être à court!

Dans les étapes suivantes, on va voir comment réagir lors d’une conversation déjà commencée:

 

8. Adaptez vous à la situation

 

Mon interlocuteur ne me comprend pas

Il vous est sûrement déjà arrivé de vouloir dire ou demander quelque chose et de s’apercevoir que votre interlocuteur ne vous comprend pas. Il se donne du mal, vous vous donnez du mal…mais cela bloque…

En règle générale, il vaut mieux essayer de contourner la situation et essayer de dire les choses d’une autre manière:  utilisez un synonyme ou bien expliquez le mot sur lequel cela coince avec des mots simples: par exemple vous butez sur « eichhörnchen », « écureuil ». Eh bien pas de problème, c’est un petit animal rouge, à la longue queue!

Peut-être que votre prononciation du mot est mauvaise et que le mot en question n’est pas reconnaissable par votre interlocuteur: et bien, ne butez pas dessus et épellez le (d’où l’intérêt de savoir le nom des lettres de l’alphabet!).

Peut-être savez vous dire ce mot dans une autre langue! Essayez!

Je ne comprends pas mon interlocuteur

Ici, c’est la situation inverse: vous n’avez pas compris la personne qui vous parle.

En général, c’est assez désagréable de dire que l’on a pas compris: on se sent bête et on préfère répondre « oui » sans avoir compris… Mais finalement la situation se complique car votre interlocuteur sent bien que vous ne l’avez pas compris. N’hésitez donc pas à dire: « Entschuldigung, ich habe Sie nicht verstanden! » ou bien « Können Sie langsamer sprechen? » Non, vous n’aurez pas l’air bête et c’est ainsi que vous vous améliorerez!

Il en est de même si votre interlocuteur parle avec un accent très difficile à comprendre ou en dialecte: ce n’est pas un problème de dire « Können Sie bitte hochdeutsch sprechen? » Il vaut mieux clarifier les choses tout de suite, plutôt que de rester à ne rien comprendre.

A FAIRE:

Apprenez à

  • dire que vous n’avez pas compris    « Entschuldigung, ich habe Sie nicht verstanden! »  « Wie, bitte? »
  •  faire répéter la personne qui vous parle       « Können Sie bitte wiederholen? »
  •  demander de parler plus lentement       « Können Sie langsamer sprechen? »
  •  demander de parler dans accent     « Können Sie hochdeutsch sprechen? »

Ce seront vos phrases de sauvetage!

 

9. Sachez improviser

Quand on parle une langue étrangère, il faut savoir improviser!

Vous allez me dire: Mais, comment? Je dois m’entraîner, me préparer à la conversation. L’improvisation, c’est tout le contraire!!

Et oui, vous avez raison, mais !…  vous ne pourrez pas tout prévoir à l’avance, il y aura forcément un moment où il vous manquera un mot, un moment où ce sera un peu le « trou  noir » dans votre tête. Vous savez, c’est l’instant où on sent les yeux de la personne en face de nous fixés sur nous, à attendre ce que l’on va dire et notre bouche reste vide…

Et c’est là qu’il ne faudra pas paniquer, mais improviser! Il faut à ce moment, chercher à tout prix à se faire comprendre d’une autre manière: avec d’autres mots comme on l’a vu plus haut, ou bien en mimant ce que vous voulez dire, peut-être en faisant un bruit distinctif, tout est permis! Et même improviser, cela s’entraîne!

Pour revenir au domaine musical, qui est le mien, ne croyez pas qu’un musicien de jazz sait d’instinct improviser! Ce qui vous parait très naturel et spontané est le fruit d’un long entraînement, d’expériences accumulées. Il en est de même pour s’entraîner à improviser dans une langue.

expression orale en allemand

A FAIRE:

Pour vous entraîner, prenez un mot français au hasard que vous ne connaissez pas en allemand et essayez de le décrire avec des mots allemands simples que vous connaissez.

 

10. Réjouissez vous de vos petits progrès

Savoir parler une langue couramment et fluidement ne se fait pas en un jour. C’est petit à petit, grâce à tous les petits dialogues que vous aurez à droite, à gauche que vous vous sentirez plus à l’aise.

Surtout, ayez beaucoup de patience et soyez fiers de vos petits progrès, si petits soient-ils! Vous avez réussi à acheter du pain à la boulangerie? Vous avez commandé un café au bar? Vous avez demandé dans la rue où est la pharmacie? Vous vous êtes présenté lors d’un court dialogue?

Bravo! Vous avez déjà commencé à monter les marches de l’escalier pour arriver à parler allemand couramment!

 

 

Voilà, la balle est maintenant dans votre camp! Osez vous lancer!

Parlez allemand dès que vous le pouvez, toutes les occasions sont bonnes à prendre.

N’ayez pas peur de faire des fautes! Elles vous feront progresser.

Allez vous entraîner avec ma vidéo interactive: https://jeparleallemand.com/sepresenterenallemand/

 

expression orale en allemand

 

Améliorez votre expression orale en allemand en 10 étapes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :